22 juin 2009

La colère (écrit le 29/06/2008)

Ce soir, la colère m’habite, voir même de la haine,
Envers cette homme qui essaie de m’entraîner dans l’abîme,
Ça fait quinze jours qu’il me traite de tous les mots,
Et la, j’en peux plus, heureusement ce soir j’étais avec l’homme
Sur MSN à se parler et à se dire de doux mots.

Ne croyez pas que je sois une salope ou même une pute,
Pour vous dire, elle vit avec un homme et elle en aime un autre.
Non la vérité, c’est que cet homme qui vit à mes côtés au fil des mois
Est devenu une personne ound grata dans mon cœur,
La place était vide, il m’avait fait trop de mal.

Il en aime une autre via le net,
Mais il ne sait pas ce qui l’attend,
Vu que cette nana est mariée et mère de 2 enfants.
Il se permet de me tromper alors qu’on est censé être encore ensemble,
Puisqu’il n’hésite pas à dire au téléphone en parlant de moi « ma compagne »,

Alors que je sais que son cœur est ailleurs.
Il me prend pour une conne, en me faisant croire
Qu’il part pour Grenoble rénover une maison à un collègue,
Alors qu’il est a Dax à sauter cette nana.
Qu’il connaît par l’intermédiaire d’un jeu sur le net.

Dire que j’ai voulu foutre ma vie en l’air à cause de lui en février
Et que je me suis retrouvée pendant quinze jours en maison psychiatrique.
Et oui ! Leur histoire dure depuis le mois de décembre où ils m’ont fait croire tous les deux
Qu’ils étaient de simples amis du net, avec qui ils pouvaient se confier.
Même elle, je l’ai dans mes contacts MSN et je lui ai parlé.

Pff, j’ai été trop conne ou trop aveuglé par l’amour que je lui portais
Pour croire tous ses bobards, ils se sont bien foutus de ma gueule tous les deux
En débinant des horreurs sur mon compte.
Ça je l’ai vu, et oui j’ai fait quelque chose qui n’est pas bien.
Je suis rentrée dans son MSN a lui et j’ai enregistré ces messages

Parce que déjà, j’avais des doutes, qui ont été certifié
Par ce que je lisais, sur les historiques.
Quand je suis allée en maison psychiatrique
Il me certifiait que tout était fini, mais au fond de mon cœur, je sais qu’il me ment.
J’ai perdu la confiance que j’avais en lui.

Ce soir, je suis rentrée de week end avec mon copain,
Mais avant ça l’autre con, s’en est pris à ma fille
Il lui a même promis de la baffer, j’ai peur pour mes enfants
Il ne peut plus les voir et moi non plus par la même occasion.
Mais moi je m’en fous, je sais ce que je pense de lui que ce n’est qu’un connard
Qui ne vaut pas la peine d’être connu
Qui est prêt a tout pour avoir une fille, quitte même à lui mentir
Et à lui promettre la lune, de lui faire croire qu’elle est la meilleure
Et qu’il est prêt à avoir des enfants avec elle
Dire que j’ai été trop conne de croire a tout ça.

Pour lui j’ai arrêté de prendre mes médocs pour la polyarthrite rhumatoïde
Pour lui je me suis faite enlever mon stérilet, vu qu’il voulait un enfant.
J’étais même prête à aller au bout du monde pour lui.
Mais ce n’était pas assez suffisant pour lui.
Il lui fallait le beurre et l’argent du beurre en même temps.

Et si monsieur n’est pas satisfait, il vous rabaisse
En vous disant que vous êtes une incapable.
Que vous ne savez pas cuisiner, c’est limite s’il ne vous dit pas que vous êtes une illettrée
Voir carrément une débile profonde.
Ce soir, il a été jusqu’à remettre en cause mon éducation sur mes enfants.

Et par-dessus le marché me comparer à ma mère, alors que je n’ai aucune relation avec elle
Depuis plus d’un an.
Heureusement que ce soir j’étais sur MSN avec l’homme que j’aime
Et qui m’a sorti de cette enfer, il a compris ma détresse
Et n’a pas voulu que je reste.

Il m’a dit prépare des affaires pour toi et tes filles
Je viens vous chercher tout de suite.
C’est un amour, lui au moins prend le temps de me comprendre
Pas comme l’autre con qui n’à jamais essayé mais par contre que nous il fallait qu’on comprenne…

Je vous souhaite à tous une bonne nuit, car maintenant que j’ai bien déversé ma colère
Je vais peut être pouvoir a trouver le sommeil dans les bras de celui que j’aime et que j’adore.

Val.

Posté par valsolitairef à 15:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La colère (écrit le 29/06/2008)

Nouveau commentaire